Famille syrienne

À Saint-Lazare, sur le trajet qui sépare le quai de la ligne 14 et l’entrée de la Gare, une « famille syrienne » est dispersée sur plusieurs spots précis. Je mets « famille syrienne » entre guillemets, car je ne pense pas qu’il s’agisse de syriens. Ce sont des femmes qui portent le voile en répétant sans cesse quelques mots arabes (en fait deux : bismillah et Allah), accompagnées de leurs enfants, et occupant des emplacements jusqu’ici réservés à des femmes rroms et de leurs enfants, qui, hors vêtement et pancarte, pourraient être les mêmes. Et sont sans doute les mêmes : dans la misère aussi il y a des modes.

famille_syrienne

Parmi ces personnes, j’ai remarqué un trio amusant : une femme qui semble avoir la cinquantaine porte une pancarte avec écrit « famille syrienne » et répète quelques mots à haute voix. Une seconde femme, nettement plus jeune, est assise et joue à soulever et abaisser son hijab pour cacher puis dévoiler son visage et faire rire une petite fille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *