Êtes-vous un agent de la CIA sans le savoir ?

sabotageLa CIA a »déclassifié » le manuel de sabotage mis au point par son ancêtre l’OSS en 1944, et dont les conseils sont toujours pratiqués aujourd’hui.
Il contient une section entière sur la manière d’organiser le travail et les réunions :

  • Toujours suivre la voie hiérarchique, ne jamais permettre que celle-ci soit court-circuitée
  • Se lancer régulièrement dans d’interminables discours, avec anecdotes personnelles et commentaires patriotiques
  • Chaque fois que possible, reporter les décisions en attente d’un supplément d’information et de réflexion
  • Élargir toutes les réunions à un grand nombre de personnes — jamais moins de cinq
  • Chaque fois que possible, amener des questions non-pertinentes
  • Chicaner en permanence sur le vocabulaire précis à employer pour les communiqués, rapports, compte-rendus
  • Revenir sur des questions tranchées lors des précédentes réunions, et sur le bien fondé des décisions passées
  • Conseiller d’éviter la hâte, de se montrer raisonnable
  • S’inquiéter de savoir à qui appartient telle ou telle décision, se demander si elle appartient à un groupe, ou si elle peut entrer en conflit avec le règlement d’un échelon supérieur
  • Demander des ordres écrits, les comprendre de travers, poser des questions sans fin à leur sujet
  • Tout faire pour reporter l’exécution des ordres, ne rien fournir avant d’avoir totalement terminé
  • Ne pas demander de fournitures avant d’avoir épuisé son stock
  • Demander du matériel de haute qualité et difficile à se procurer, expliquer que le matériel médiocre fait faire un travail médiocre
  • En confiant des tâches, toujours commencer par ce qui n’a pas d’importance, et confier les travaux importants aux travailleurs inefficaces et mal équipés
  • Réclamer la perfection sur les tâches sans grande importance, renvoyer toute réalisation imparfaite, mais accepter les productions dont l’imperfection n’est pas apparente
  • Faire des erreurs d’acheminement, afin que le matériel ne se trouve jamais au bon endroit
  • En formant de nouveaux travailleurs, leur donner des instructions incomplètes ou pouvant les induire en erreur. Cajoler les médiocres, leur donner des promotions, brimer les bons, se plaindre injustement de leur travail
  • Imposer des réunions alors qu’il y a des tâches plus urgentes
  • Démultiplier la paperasse, faire des doublons
  • Multiplier les procédures et les autorisations à tous les niveaux. Se débrouiller pour que chaque décision soit approuvée par trois personnes là où une suffirait
  • Suivre les règlements à la lettre
  • Se tromper dans les quantités, les noms, les adresses
  • Tenir de longues correspondances avec des autorités
  • Mal ranger les documents
  • Lors d’un appel important, affirmer que le supérieur est occupé
  • Faire de la rétention de courrier
  • Diffuser des rumeurs dérangeantes qui ressemblent à des secrets d’initiés
  • etc.

J’ai peur que la CIA soit infiltrée dans toutes les administrations françaises. J’ai même peur que chacun d’entre nous soit parfois un peu un agent de la CIA.

Une réflexion sur « Êtes-vous un agent de la CIA sans le savoir ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *