Du C-4 dans le Lycra®

Encore une étrange conversations sur Facebook.
Pour décrire sommairement le contexte, ces commentaires répondaient à un statut sur Facebook, dont l’auteur expliquait que, sans défendre ce que symbolisent les vêtements de ce genre, il désapprouve le principe d’une interdiction du Burkini, car ses motivations profondes sont douteuses et ses effets contre-productifs…
Afin de ne pas rendre trop personnelle cette conversation, et parce que mon but n’est pas de me moquer, j’ai enlevé ce qui permettait d’en identifier les auteurs. Mes interventions sont signées en orangé.

le_burkini_au_C-4

À vrai dire, je ne connais que de loin en loin celui dont les interventions sont en noir, et nous ne sommes pas amis sur Facebook. À ma connaissance, il est loin d’être idiot. Mais voilà, il est prêt à tout pour justifier une interdiction de baignade1, jusqu’à imaginer des attentats « kamikazes » particulièrement invraisemblables.

Juste après avoir écrit sa dernière réponse, il m’a bloqué2. Mais comme ses posts sont publics, j’ai pu utiliser le compte Facebook de quelqu’un d’autre à la maison pour aller faire des captures à cette conversation qui m’est désormais défendue, ainsi que du message qui suit, posté par l’intéressé sur son propre mur, et par lequel je me suppose visé :

le_burkini_au_C-4-epilogue

Je poste cette conversation pour mémoire. Pour que dans dix ans, on se rende compte que la panique d’une partie des gens aujourd’hui n’a rien à envier à la paranoïa anticommuniste de la période du sénateur McCarthy aux États-Unis ou autres épisodes de fièvre et d’obsession.

  1. Le conseil d’État a rendu son jugement il y quelques minutes, estimant que l’arrêté contesté « a porté une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et venir, la liberté de conscience et la liberté personnelle ». Reste à savoir si cela signifie que le Burkini est de l’affaire ancienne, ou s’il va devenir un enjeu électoraliste. []
  2. Gens qui bloquez, arrêtez de le faire après avoir répondu, on ne peut pas vous lire ! []

2 réflexions au sujet de « Du C-4 dans le Lycra® »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *