Insupportable indécision

Ne pas appartenir à un camp, ne pas se montrer péremptoire sur un sujet « chaud » blesse l’orgueil de ceux qui ont, eux, choisi un parti, car cela expose le fait qu’ils ont sciemment renoncé à continuer de penser.

2 réflexions au sujet de « Insupportable indécision »

  1. Est-ce que ça implique que, par principe, la pensée ne peut JAMAIS déboucher sur le choix d’un parti (quand on parle de sujets chauds) ?

    1. @Boyan : à un moment il faut bien bouger, c’est certain, car ne rien faire est aussi une action. Mais il faudrait arriver à ne pas s’abuser soi-même, à ne pas se dire qu’on a raison parce qu’on a choisi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *