Les bisounours et les vautours

Le mot « bisounours » m’énerve beaucoup dans les discussions liées au terrorisme — depuis hier, j’ai dû le lire vingt fois. Il semble qu’il existe sur cette terre des gens qui croient sincèrement que, face à une Kalachnikov, il se trouvera des humanistes naïfs et assez imprudents pour penser qu’un câlin réglera tout. Je doute pour ma part que de tels « bisounours » existent. Du reste, chaque fois que je lis le terme, il est surtout utilisé pour décrédibiliser les gens qui veulent réfléchir à la situation de manière rationnelle, non-exclusivement émotionnelle et réactionnaire, aux gens qui inscrivent les événements dans le long terme, qui ne veulent pas seulement se demander dans l’urgence s’il faut courir ou se cacher, s’il faut tuer, emprisonner, envahir. Aux gens qui se demandent comment un enfant mignon de cinq ans tue des gens à quinze, et comment faire pour que les enfants mignons de 2015 ne soient les futurs meurtriers en 2025.

Je ne crois pas aux « bisounours », mais je crois aux vautours. Depuis hier, j’ai lu plusieurs personnes dire « c’est événement me donne raison ». Si je compte bien, il y avait surtout :

  • Les gens du Front national et assimilés
  • Les néo-cons étasuniens
  • Les gens de l’État Islamique
  • Bachar el Assad

Et ça n’est pas bien étonnant, parce que tous pensent, avec leur opportunisme minable, que les événements servent directement le but qu’ils poursuivent. Même lorsqu’ils semblent ennemis, ils sont objectivement alliés, puisqu’ils ont besoin les uns des autres. Chacun de nous doit réfléchir à comment on pourra éviter que ces gens-là décident de notre futur.

3 réflexions au sujet de « Les bisounours et les vautours »

    1. @Manon : c’est vrai ! Souvent utilisé à la négative : « il ne faut pas faire d’amalgame ».
      Même les dentistes n’osent plus faire d’amalgames et leur préfèrent de plus en plus les résines composites 🙂
      Cool ton tumblr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *