Mireille débarque

J’ai lu un article assez odieux et j’avais envie d’en parler en vidéo, plutôt que de consacrer un article à un article,… Le sujet de ma vidéo, c’est celui de ces gens qui se sentent opprimés par la bienpensance, qui se jugent toujours trop généreux, comme ces boulangers que j’avais vu, le jour de leur installation, commencer par installer le panneau « La maison ne fais PLUS crédit » : sans savoir jamais eu l’occasion de se montrer confiants, ils pensaient déjà qu’ils l’étaient trop.
Et ce sont les gens qui donnent des leçons de courage depuis leurs pantoufles.

Ma vidéo n’est pas géniale, on ne me voit pas (moi non plus je ne me voyais pas, en filmant, je surveillais juste l’instant où la tablette allait tomber !), et en plus j’oublie une partie de ce que je voulais dire en route. Mais je n’ai pas le courage de la refaire !
Je m’achèterai une caméra, un jour.

4 réflexions au sujet de « Mireille débarque »

  1. Remarques au vol :
    – Ta tablette n’a pas de caméra frontale ?
    – les Chrétiens, les Yézidis ne sont pas « contre l’un des camps en présence ». Ils font l’objet de persécutions, ce n’est pas la même chose.
    – ne soyons pas transphobes ! Rien n’empêche une infirmière d’avoir des couilles. Le genre n’est pas assujetti aux organes génitaux.

    1. @Wood :
      – mais non, cette tablette n’a pas de caméra frontale !
      – oui, ce ne sont pas les agresseurs, ça tombe sous le sens, je n’ai pas trouvé comment le formuler correctement.
      – c’est ce que je dis, on s’y retrouve plus ! Et puis du coup quelle idée de parler au masculin ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *