Bientôt le bac, révisons les mathématiques

Les mathématiques sont une science que l’on apprend tout au long de son cursus scolaire et que l’on oublie ensuite presque complètement, notamment parce que personne ne nous a jamais dit à quoi servaient, dans la vie de tous les jours,  les cosinus que l’on était forcé d’utiliser dans de mornes copies. Lorsque la trignométrie, un théorème ou un axiome nous seraient utiles — ce qui advient en réalité très fréquemment —, nous l’ignorons et les laissons filer avec la passivité résignée du ruminant qui voit passer un train à grande vitesse.
Le système d’apprentissage français des mathématiques est tellement inadapté au grand nombre que les rares élèves qui continuent d’y comprendre quelque chose après le baccalauréat ont une chance sur trois d’obtenir la médaille Fields. Une chance sur trois constitue ce que l’on nomme une probabilité. Les probabilités sont une sous-discipline des mathématiques.

2 réflexions au sujet de « Bientôt le bac, révisons les mathématiques »

  1. Hé hé, c’est assez vrai.

    On a dû bien ramer pour expliquer aux enfants que si, si, les tables de multiplication c’est un peu chiant mais on s’en sert toute sa vie.

    (J’ai évité de leur parler du théorème de Thalès qui m’a servi pour placer des points en coordonnées GPS sur une carte avec des unités en pixels, pas leur faire trop peur tout de même, hein ?)

    1. Je cherche également toujours à ramener du « quotidien » dans les choses apprises par mes enfants à l’école.
      Additionner, se repérer sur un quadrillage ou même simplement écrire, mon gamin prend toujours ça pour une corvée avant que je ne lui donne une vision de ce que ça va lui apporter.

      Donner du sens n’est pas spécialement compliqué, surtout dans les jeunes années (disons jusqu’au lycée), mais il faut croire que les profs n’ont pas de « vraie vie » à côté de l’école…
      On m’a dit une fois : « Les profs forment les élèves à devenir des profs car bien souvent, ils n’ont connu que l’école. Rares sont ceux ayant eu une grande expérience industrielle ». En gros, ils tentent de faire apprendre bêtement (« par cœur », hein) des lots d’informations :/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *