Bientôt le bac, révisons l’Histoire

L’Histoire est une discipline scientifique qui cherche à appréhender des faits anciens. C’est aussi et surtout un concept politique qui sert à faire croire aux gens qu’ils comprennent le monde qu’on leur impose. La mémoire, surtout si elle n’est soutenue par aucune réflexion critique, joue un rôle majeur dans l’Histoire. Pour utiliser l’Histoire dans le but de juger avec désapprobation les générations suivantes, il suffit de connaître quelques dates et quelques noms de grands personnages : il n’est pas important d’avoir la moindre idée de ce qu’a été la bataille de Marignan pour se plaindre de ce que les jeunes ignorent que « quinze cent quinze c’est Marignan ». Se plaindre du fait que les jeunes étaient mieux à l’époque où l’on était jeune soi-même est un réflexe naturel à chacun, puisque aucun de nous ne peut ignorer qu’il sera un jour remplacé par les membres des générations suivantes. À défaut d’avoir une prise sur l’avenir, on veut se faire croire que l’on possède le passé.
Cependant, rien n’y fait : à la fin, on meurt.
Les États s’appuient sur ces angoisses personnelles pour échafauder ce qu’ils nomment le « récit national », fiction collective dont le but premier est de justifier la domination.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *