s’enlaidir

Charlize Theron doit avoir une vie très difficile. Elle figure régulièrement dans les classements des plus belles femmes du monde, et, même si on ne se sent pas spécialement ébloui par les blondes un peu cliché, il est difficile de ne pas admettre que celle-ci n’est pas exactement repoussante.

C’est pour ça, j’imagine, qu’elle essaie de temps en temps d’être laide. Il y a dix ans, elle a même obtenu l’Oscar de la meilleure actrice pour Monster, parce qu’elle y était méconnaissable, ayant pris plus de douze kilos, portant de fausses dents, et maquillée de manière à lui faire perdre sa beauté consensuelle.

charlize_theron_mad_max

Mais bon, même si je la soutiens dans son combat contre sa propre beauté, je ne vais pas payer douze euros pour voir en stéréoscopie et sur grand écran une Charlize Theron chauve (il y a eu une épidémie de poux sur le tournage de Mad Max ?) et pas lavée depuis six mois, filmée par George Miller, réalisateur célèbre pour Babe 2: Un cochon dans la ville et Happy Feet.
Non mais ho.
J’attendrai le DVD.

(non, en fait je plaisante, ce film me donne très envie)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *