Vous avez le droit de fêter Noël, car…

  • Vous êtes chrétien et vous acceptez l’idée de fêter la naissance de Jésus le vingt-cinq décembre même si ce n’est sans doute pas sa vraie date d’anniversaire.
  • Vous êtes juif et vous trouvez sympathique de fêter l’anniversaire d’un des juifs les plus populaires du monde après Elvis Presley et Albert Einstein : Jésus de Nazareth.
  • Vous êtes musulman et vous trouvez naturel de fêter l’anniversaire d’un des prophètes majeurs de l’Islam, le messie ‘Īsā/Jésus.
  • Vous vous sentez héritier de l’Empire Romain, où l’on fêtait le retour du soleil après le solstice d’hiver, le vingt-cinq décembre, lors des Saturnales.
  • Vous vous sentez proches des Mithraïques, qui vouaient un culte au soleil invaincu (Sol Invictus), toujours dans l’Empire romain, justement à la même date.
  • Vous savez que l’Empire romain a disparu il y a des siècles, mais vous fêtez les fêtes romaines afin de protester contre la manière dont l’Église catholique s’est approprié des dates, des rites et des notions qui lui préexistaient.
  • Vous êtes druide, sataniste, wiccan, descendant ou sympathisant des amérindiens, ou membre de toute autre communauté new-age ou néo-paganiste, et, en conséquence, vous fêtez le retour du soleil après le solstice.
  • Vous êtes athée et vous trouvez qu’il n’y a aucune raison que seuls les gens qui affirment croire en ceci ou cela fêtent Noël mais vous disent que vous n’avez pas le droit de le faire vous-même.
  • Vous êtes d’origine hindie, bengalie, tamoule, chinoise, vietnamienne, cambodgienne, japonaise, coréenne, etc., et vous vous associez aux rites festifs qui ont du succès dans le pays où vous vivez (et qui parfois sont même fériés dans votre pays d’origine).
  • Vous avez longtemps vécu dans un pays où on fête Noël et vous avez ramené cette tradition avec vous.
  • Vous n’êtes dans aucun cas mentionné ci-dessus, mais les jours les plus courts de l’hiver constituent une période spéciale à laquelle vous appréciez de ralentir votre activité pour vivre un bon moment entouré de votre famille.
  • Vous vivez dans l’hémisphère austral, et pour vous, c’est le début des vacances d’été, ça se fête !
  • Vous trouvez qu’une fête est toujours bonne à prendre.
  • Vous aimez offrir et recevoir des cadeaux, et Noël est un moment traditionnel tout indiqué pour le faire.
  • Vous pensez que Noël est une fête commerciale et que, dans le but d’encourager l’économie, il faut saisir cette occasion de faire et de susciter des dépenses.
  • Vous êtes sadomasochiste bien gratiné et par conséquent vous savourez la cohue lors des achats de cadeaux de dernière minute dans la Fnac Saint-Lazare.
  • Vous appréciez de manger la bouillie de riz au lait, le småmat, la dinde aux marrons, le christstollen, le chapon, les boukètes et les cougnolles, la pašticada, la boudin, le turron, le gourounopoulo psito, les spéculoos, la bûche, le civet de lièvre, le Christmas pudding, le glögg (ou autre vin chaud), le panettone, ou tout autre plat ou boisson traditionnellement associés à Noël.
  • Vous adorez les décorations de Noël, comme le sapin, les guirlandes, les couronnes de houx, et les machins qui clignotent.
  • Vous avez une autre raison de le faire.
  • Vous n’avez pas de comptes à rendre, vous fêtez ce que vous voulez comme vous l’entendez, par exemple Noël.

3 réflexions au sujet de « Vous avez le droit de fêter Noël, car… »

    1. @Wood : ça m’amuse de le citer parce qu’on ne pense pas spécialement à Elvis en tant que juif (et lui non plus apparemment), mais il est souvent mentionné dans les listes de juifs célèbres, quoique toujours avec des pincettes, puisque que si j’ai bien compris, c’est la mère de la mère de la mère de sa mère qui était juive (cf. Jewish-american hall of fame), ce qui ferait de lui un juif selon la tradition qui veut que la judéité se transmette par les mères, mais qui n’a pas de sens par ailleurs.

Répondre à Stéphane Deschamps Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *