Profitez-en, après celui là c'est fini

Enfants savants-fous

décembre 30th, 2009 Posted in Non classé

L’enfant génie des sciences est une intéressante déclinaison de l’archétype du savant fou. Par son âge, le « boy  genius » — ou même le « baby genius » — pose la question de la responsabilité (ou de l’innocence — attribut de l’enfant) du scientifique face à ses œuvres, mais aussi celle de la science pour la science, avec laquelle n’interfère aucune considération « impure » issue du monde des adultes telle que la rentabilité financière ou l’utilité commerciale.

J’ai récolté une  modeste collection visuelle sur ce thème dont l’idée m’est venue naturellement après le billet consacré aux coffrets éducatifs pour savants atomistes en culottes courtes. Je suis preneur de tout autre exemple.

Docteur Poche, "La Planète des chats", par le trop méconnu Marc Wasterlain, paru en 1980 dans Spirou #2212 (vignette de gauche) et #2213 (vignette de droite) . Les pensionnaires d'une institution pour enfants surdoués transforment une moissonneuse-batteuse en véhicule spatial pour répondre à des appels radio envoyés depuis une mystérieuse planète.

Jack B. Quick, par Alan Moore et Kevin Nowlan (1999, en français aux éditions USA, 2006). Élevé dans une ferme du Kansas, Jack désespère ses parents lorsqu'il oublie de mettre son manteau... ou qu'il manque de détruire l'univers connu avec une de ses inventions.

Jimmy Neutron, créé en 2002, jeune génie scientifique qui n'est pas toujours très conscient des conséquences de ses inventions.Photogramme extrait du film "Jimmy Neutron: Boy Genius".

Dexter dissimule un laboratoire scientifique gigantesque sous sa maison à l'insu de ses parents. Ses deux pires ennemis sont sa sœur Dee Dee et son rival Mandark. La série Dexter's Laboratory a commencé à être diffusée en 1996. Elle est basée sur un court-métrage réalisé par Genndy Tartakovsky alors qu'il était encore étudiant.

Baby Geniuses 1 et 2 : les bébés sont des génies qui conspirent dans une langue secrète... Ces deux films figurent en bonne place dans toutes les listes (imdb, notamment) des plus mauvais films jamais tournés. L'évolution des visuels est intéressante : l'affiche du premier film, sorti en 1999, montre un bébé qui tient deux tubes à essai dans les mains. Pour la sortie en DVD, en revanche, plus de tubes à essai mais une pose conquérante, torse bombé et mains sur les hanches. Pour le second film (2004), les bébés "géniaux" deviennent des super-héros ou des agents secrets, il n'y a plus de référence à la science.

Ellie Arroway est une petite fille dont le destin de scientifique a été décidé dès son enfance par un industriel, Hadden, sur la foi de ses prédispositions pour les sciences et les mathématiques ("Contact", 1997)

Dans une thématique liée, on peut se pencher aussi sur la question de l’enfant ou du bébé qui met ses connaissances innées, son intelligence supérieure ou ses talents précoces au service d’un projet criminel.

Stewie, le bébé de la famille Griffin ("Family Guy", série créée en 1999). Il se rappelle de sa naissance et des "neuf mois de captivité" qui précèdent ce moment. Au premier rang de la longue liste des personnes qu'il veut assassiner en attendant de réaliser son rêve de dominer le monde, se trouvent sa propre mère et "l'homme en blanc", c'est à dire le médecin qui l'a accouché.

Agagax, bébé et parrain de la mafia dans "Supermatou", par Poirier (Pif Gadget #407, 1977). Il s'exprime généralement en babillant mais, même si ça le répugne, sait aussi se faire comprendre des adultes.

Les enfants du "Village des damnés", dans les versions de 1960 et de 1995. Nés au même moment, parfois sans père, dans un petit village, ces enfants sont supérieurement intelligents et communiquent par transmission de pensée.

L'enfant qui détient un savoir qui manque aux adultes. Ici Alia Atreides, dans le film Dune (1984). Ayant acquis la conscience pendant la grossesse de sa mère, elle possède (et est possédée par) la mémoire de ses ancêtres, notamment de son grand-père Vladimir Harkonnen qu'elle a tué alors qu'elle n'était âgée que de quatre ans.

  1. 14 Responses to “Enfants savants-fous”

  2. By emoc on Déc 31, 2009

    « Génial Olivier », une bande de Devos qui paraissait dans Spirou, il y a… pfiou. A la même époque qu’Agagax

  3. By Jean-no on Déc 31, 2009

    Mais comment ai-je pu l’oublier !? Je scannerai ça demain (j’ai tout Spirou). Le dessin de Devos était souvent assez peu intéressant à mon goût mais c’était malgré tout un auteur assez intéressant, il a notamment dessiné quelques courts récits de SF assez corrects.

  4. By olivier on Déc 31, 2009

    il y a aussi « La stratégie Ender » d’Orson Scott Card

  5. By Enro on Déc 31, 2009

    Très récemment et en un volume, « The Selected Works of T. S. Spivet » de Reif Larsen met en scène un garçon de 12 ans dont les exploits cartographiques et les illustrations publiées dans des revues savantes lui valent d’être invité à recevoir un prix au Smithsonian de Washington, D.C.

    Page Amazon : http://www.amazon.com/gp/product/1594202176
    Le scan d’une page (pour donner une idée du ton et de l’intertextualité du livre) : http://twitpic.com/g7e3r

  6. By Enro on Déc 31, 2009

    D’ailleurs, la folie de ce T. S. Spivet se discute : il est obsédé par les sciences et possède un regard qu’on ne retrouve pas chez les adultes qu’il côtoie mais pas sûr que son usage des sciences soit fou, ou en tous cas dangereux. Je te conseille le bouquin (pas encore traduit), vraiment !

  7. By Jean-no on Déc 31, 2009

    @Olivier : merci ! Un grand classique de la SF eighties (ou seventies ?) que je n’ai jamais lu, tiens.
    @Enro : ça a l’air super effectivement. Sur la page d’Amazon on peut voir les premières pages. Un jour je scannerais les encyclopédies que j’écrivais à 10 ans, avec tout ce que je savais sur tout ou que je pensais savoir (les parties du bateau, comment devaient penser les hommes préhistoriques, comment survivre dans une forêt), ça ressemble beaucoup :-)

  8. By Hannah on Déc 31, 2009

    Dans ce registre les exemples ne manquent pas ; en ce qui me concerne je pense aussi à la princesse Chamsous-Sabah dans Azur et Asmar.

  9. By Tom Roud on Jan 1, 2010

    Docteur Zee dans battlestar Galactica 80

    Je suis sûr qu’il y a pléthore d’exemples dans le manga e.g. Bulma dans Dragon Ball est à peine ado au début de l’histoire mais est la seule capable de construire les radars pour détecter les boules de cristal.

    A relier au dernier exemple, Enee dans Endymion
    Elle a conscience du passé et du futur, même enfant. Mais c’est une génie « religieuse », pas de la science.

    Dans l’épisode non diffusé appelé « Epitaph One » de la saison 1 de la série Dollhouse, il y a (SPOILER ALERT)

    une enfant qui est en fait imprégnée avec une personnalité d’adulte.

    En version « animaux », il y a la souris blanche surdouée Cortex qui ourdit pour dominer le monde de Minus et Cortex

    Sinon, en version plus « ado », il y a Quinn Mallory dans Sliders, les deux geeks de Code Lisa,…

  10. By Stan Gros on Jan 3, 2010

    Sinon, c’est un peu différent mais dans Shock Corridor de Samuel Fuller (qui se passe dans un asile psychiatrique), on croise un personnage de « savant fou » qui peut t’intéresser : un scientifique qui se comporte comme un petit enfant depuis qu’il a participé à la conception de la bombe atomique.

  11. By MT on Jan 5, 2010

    Bonjour,
    Je suis tombée par hasard sur votre blog fort sympathique. Aucun bobo, merci, que du plaisir. Hop dans mon fil rss.
    Quelqu’un qui peut citer (entre autres belles compétences) ‘La Planète des chats, par le trop méconnu Marc Wasterlain’ ne peut être qu’un gentil passionné. Bravo.

    (seul bémol, les caractères si petits sous les images, please pensez aux yeux des quadragénaires et plus…)

  12. By Jean-no on Jan 5, 2010

    @MT : je suis quadragénaire et plus et je profite chaque jour du plaisir de porter des lunettes :-) Je vous recommande un tour par chez l’ophtalmo, ça change la vie. Depuis quelques années je râlais tout le temps, tout me semblait trop petit… à présent, je ne râle plus.

  13. By MT on Jan 8, 2010

    Je porte déjà des lunettes. Ce n’est pas que je ne puis lire les petits caractères, il s’agit plus du confort visuel. Élément essentiel pour demeurer longtemps sur un blog. Mais chacun ses priorités.

  14. By Jean-no on Jan 9, 2010

    Je plaisante (Ceci dit j’ai essayé les lunettes loupes pour la presbytie qui s’achètent partout : ça n’a rien à voir avec une véritable correction), je sais bien que ce n’est pas toujours confortable, surtout que certains navigateurs lissent les typos y compris dans les petits corps (qui ne valent que non lissés).

  15. By Stéphane Deschamps on Fév 10, 2010

    MT : pour les petits caractères, je vous conseille (si vous utilisez Firefox) de spécifier une taille minimale de polices un peu plus grande que ce que prévoit le navigateur par défaut (Options > Contenus > Avancé > Taille minimale de police).

    Jean-No : ah très très heureux de voir Agagax, je pensais être le seul à m’en rappeler mais sans savoir le titre de la série, mais en me rappelant de son auteur (et de sa réplique culte : « Avance, Hercule », mais quel talent !). Petite annonce : recherche album de Super Matou, donc. ;)

Postez un commentaire


Veuillez noter que l'auteur de ce blog s'autorise à modifier vos commentaires afin d'améliorer leur mise en forme (liens, orthographe) si cela est nécessaire.
En ajoutant un commentaire à cette page, vous acceptez implicitement que celui-ci soit diffusé non seulement ici-même mais aussi sous une autre forme, électronique ou imprimée par exemple.