Profitez-en, après celui là c'est fini

Le cinéma en relief

décembre 27th, 2009 Posted in Brève, Filmer autrement, Images

Une habile campagne de communication a réussi à faire passer Avatar, de James Cameron, pour le premier vrai film en « relief », ou en tout cas pour un film qui exploiterait la sensation de relief d’une manière totalement neuve. La technologie employée n’a pourtant rien de récent puisqu’il s’agit d’une bête stéréoscopie séparée par des verres polarisés — technologie portée sur support numérique depuis quelques années déjà. Exploitée sur des écrans d’un format supérieur au champ de vision du spectateur, le relief peut constituer une expérience saisissante — j’ai vu des œuvres numérique reposant sur cette technologie qui, sans m’avoir passionné en tant que créations artistiques d’ailleurs, ont réussi à provoquer chez moi une puissante sensation d’immersion. Ce n’est pas cet aspect qui m’aura véritablement marqué dans Avatar, et au fond, je ne m’en plains pas, car un relief « forcé » et spectaculaire aurait sans doute été épuisant à regarder pendant les deux heures et quarante minutes que dure film : Cameron n’a pas inventé le cinéma en relief, mais son relief est sans doute le moins tape-à-l’oeil qui soit.
N’oublions pas que le relief tel que nous le percevons est finalement bien moins optique que cérébral — nous n’avons aucune difficulté à comprendre l’ordre des plans et la distance qui sépare les objets dans des films « plats », notre vision binoculaire sert sans doute bien plus à élargir notre champ de vision qu’à nous faire comprendre le relief, fonction qui échoit avant tout à notre cerveau.

Je soupçonne malgré tout les conditions de projection en relief de jouer un rôle fondamental dans les sensations ressenties par le spectateur. Je suppose qu’il existe des salles où cela fonctionne mieux que d’autres, où l’expérience s’avère plus ou moins fatigante, où les couleurs semblent plus ou moins ternes… En effet les témoignages que j’ai pu recueillir à droite ou à gauche varient beaucoup : certains ont trouvé Avatar gris (et il est vrai que les verres polarisés font perdre tellement d’informations lumineuses que ça n’est pas une surprise), d’autres ont souffert du poids des lunettes ou sont sortis de la projection avec un mal de tête, mais ce n’est pas le cas de tous les spectateurs loin de là. Pour m’a part je n’ai pas souffert le moins du monde, et aucun membre de ma famille ne s’est plaint (cinéma : centre culturel Le Figuier Blanc à Argenteuil).
J’ai lancé un petit sondage sur le sujet, limité aux salles « 3D » de la région parisienne, n’hésitez pas à y répondre — j’ai reçu près d’une centaines de réponses à ce jour mais cela n’est pas suffisant pour dégager des conclusions signifiantes.

  1. 11 Responses to “Le cinéma en relief”

  2. By Jean-Michel on Déc 27, 2009

    En « relief » de la ‘bête’ stéréoscopie sans lunettes :

    http://pinktentacle.com/2009/10/animated-stereoviews-of-old-japan/

    Un clip:
    http://warp.net/records/harmonic-313/battlestar-watch-the-video-release-out-15th-june

  3. By Jean-no on Déc 27, 2009

    Ouah le clip pour attraper une migraine :-)
    J’aimerais bien voir la version stéréoscopique du clip Wanderlust de Björk.

  4. By elifsu on Déc 27, 2009

    Sans être un grand moment de cinéma, voir Up (Là-haut, de pixar) en relief était une expérience inratable. L’impression que tu as toucher les ballons, que tu t’envoles avec les héros ! Il me semble que c’est pile poil le but du film en relief, non ? contente aussi de renouer avec un mythe, pour moi : le cinéma en relief, avec lunettes. Meme si les lunettes en carton, avec un film rouge d’un côté, et un film bleu de l’autre, m’ont manquées et que j’étais très fâchée qu’ils te fassent payer la location des lunettes en plus du prix de la séance.
    Je suis assez hallucinée d’avoir rencontré quelqu’un qui refuse de voir Up en relief, car, dit-il, les couleurs sont moins vives !! WTF ? Pourquoi ne pas respecter le choix des créateurs, leur faire confiance et jouer le jeu ? Un jeu qui vaut la chandelle !

    Je te tiens au courant dès que j’aurais vu Avatar, j’ai choisi (et reservé mes places) dans un cinéma qui projette en 70mm (??) mais est-ce que ce sera en relief ?

    Et c’était quoi le film sorti dans les années 80 et nécessitant les lunettes en carton ? J’arrive pas à me rappeller. Sinon, mes lunettes en carton datent p-ê de magazines avec photos et illustrations (images érotiques dans un magazine d’ados en allemand, et surtout PIF et/ou OKAPI)

  5. By Jean-no on Déc 27, 2009

    Tu disais que tu le voyais en Imax ? En France seul le cinéma d’Eurodisney fait du Imax 3D.
    Je crois qu’Avatar n’existe en 3D que dans les salles numériques, ce qui devrait exclure le 70mm qui est un format argentique.
    Dans les années 1980 je me rappelle que la Créature du Lagon noir (et pas la créature du lagon bleu, qui est Brooke Shields) est passée à la tv en relief rouge/bleu, Télérama fournissait des lunettes.

  6. By Christian Fauré on Déc 27, 2009

    C’était Télé7 jours, je m’en souviens précisément parce que mes parents n’avaient pas voulu acheté le magazine, et que je n’avais pas pu le voir en 3D :-)

  7. By Jean-no on Déc 27, 2009

    Télérama aussi je pense parce que mes parents n’auraient jamais acheté Télé7 jours à mon avis :-)

  8. By Stéphane Deschamps on Jan 17, 2010

    « notre vision binoculaire sert sans doute bien plus à élargir notre champ de vision qu’à nous faire comprendre le relief, fonction qui échoit avant tout à notre cerveau. »

    C’est une formule intéressante, je n’y avais jamais pensé comme ça. Je dis toujours aux gens que vision binoculaire égale relief, mais effectivement, la perception de relief est une construction mentale fondée sur la vision binoculaire.

  9. By Stéphane Deschamps on Jan 17, 2010

    PS : en tout cas, tout le monde a l’air d’avoir une classe folle avec ces lunettes :)

  10. By Jean-no on Jan 17, 2010

    @Stéphane : Ton œil qui ne fonctionne pas, il ne fonctionne pas du tout, au fait ? Pour moi qui ai deux yeux identiques, la sensation spatiale ne se rapporte à la vision binoculaire que pour les objets qui se trouvent proches de moi, disons à une distance de 40cm ou peut être un peu plus : logique, ce qui est proche des yeux peut les blesser et il est important d’évaluer les distances avec précision. Ensuite c’est à mon avis le cerveau et l’expérience qui me disent que tel véhicule se trouve à 100m et que tel autre n’est qu’à 10m, ce qui se voit grâce aux différences d’échelle, à l’environnement, à des préjugés…(qui peuvent être trompés d’ailleurs). Devant un film 3D, je trouve souvent le relief abusif et non naturel. Devant un film 2D par contre je ne me dis jamais « cette image est plate ».
    Si je masque un œil, je vois peu de différence avec ce que me montrent mes deux yeux ensemble, excepté… Que je perds 40% de mon champ de vision.
    Il est intéressant de voir que les appareils photo numériques récents équipés de deux optiques et d’un « cerveau » électronique ne servent plus seulement au relief mais ont aussi une fonction « panoramique » qui crée une grande image à partir des deux objectifs.

  11. By Stéphane Deschamps on Jan 18, 2010

    En réalité (virtuelle, haha) ça ne fonctionne pas qu’à 40cm.

    (préambule : mon oeil ne marche quasiment pas, sauf pour entrevoir de la lumière ou des zones de couleur de plus de 2m² : très pratique pour conduire de nuit, mon angle mort est moins mortel que de jour, curieusement !)

    J’ai fait faire le test dernièrement à des copains, qui m’ont dit que pendant quelques secondes leur cerveau continue à penser en 3D puis c’est la panique, donc voilà ce que je te conseille : prends un escalier roulant après avoir fermé un oeil pendant 3 à 4 minutes, d’après leur expérience c’est vraiment, vraiment déstabilisant et ça donne une bonne idée de ce qu’est réellement l’expérience à un seul oeil.

    (au passage je n’avais jamais pensé que le cerveau pouvait mettre du temps à se débrayer).

    Pour faire les créneaux en voiture, il semble qu’on ait quand même une perception de la profondeur estimée via la stéréoscopie, et qui est franchement inexistante avec un seul oeil. Donc je le fais au bruit, c’est souvent amusant :)

  12. By Jean-no on Jan 18, 2010

    J’essaierai l’escalier roulant :-)

Postez un commentaire


Veuillez noter que l'auteur de ce blog s'autorise à modifier vos commentaires afin d'améliorer leur mise en forme (liens, orthographe) si cela est nécessaire.
En ajoutant un commentaire à cette page, vous acceptez implicitement que celui-ci soit diffusé non seulement ici-même mais aussi sous une autre forme, électronique ou imprimée par exemple.