Profitez-en, après celui là c'est fini

Une homepage se tourne

février 6th, 2009 Posted in Vintage

Fin 1996. La rumeur enfle : un serveur nommé « mygale » permet à qui le veut, gratuitement, librement, de disposer de cinq mégaoctets d’hébergement et d’une adresse e-mail. Du jamais vu. Je cours m’inscrire, avec succès. À l’époque, on accède à Internet avec un modem bas-débit. C’est lent et le modem chante. On est encore un peu étonné ou émerveillé chaque fois que quelque chose fonctionne.
Mon site sur Mygale est un fourre-tout, j’y place mes premières expériences de création artistique en ligne ; Un article (qui a connu un certain succès en son temps) sur les mangas ; Des dessins divers et variés ; Une page sur une maîtrise d’arts plastiques qui n’a jamais été terminée ; Un sous-site consacré au groupe de musique électronique de mon frère à l’époque ; Une fausse interview de Pierre Boulez qui se dit passionné de Michel Fugain (repris sans vérification sur un site consacré à Boulez!) ; Des nouvelles de la famille ; Les e-mails de tous mes amis en ligne… 
Chaque page était éditée à la main, en langage HTML d’abord, puis avec l’éditeur visuel Claris Homepage. Les fichiers étaient envoyés de manière laborieuse, en saisissant des ordres FTP en ligne de commande sous MS-DOS. Aujourd’hui, pour beaucoup de raisons (par goût et pour maîtriser mieux ce que je fais), je persiste à faire en code des choses qui peuvent se faire avec des systèmes visuels et intuitifs, mais à l’époque, on n’avait pas le choix et il n’existait pas de systèmes tels que les weblogs ou les wikis pour créer du contenu sans pré-requis technique.
Dans la foulée, j’ai eu une proposition d’embauche au Studio Grolier (Hachette), car avoir un site personnel était un diplôme suffisant. 

1997. Mygale connaît de nombreux problèmes. Son fondateur, Frédéric Cirera, est un étudiant du laboratoire d’intelligence artificielle de l’Université Paris 8 (Mygale est son projet de maîtrise), ce qui lui a offert certains moyens mais qui s’est vite révélé handicapant. Le bureau de son laboratoire se trouvait pile à l’étage supérieur à celui du mien. J’étais allé rencontrer Fred Cirera et je regrette un peu de ne pas avoir pris de photo du lieu, qui aurait ressemblé à toutes les photos de pionniers de la micro-informatique. Le serveur Mygale, déjà célèbre dans le monde entier, n’était pas hébergé dans un data center solenel, il était composé d’ordinateurs d’âges divers disposés sur des coins de table et reliés par une pagaille de fils. L’administration voyait d’un mauvais œil cette utilisation de la bande passante du réseau Renater. En effet, puisque chaque « mygalien » était libre du contenu de ses pages, certains n’ont pas hésité à créer des sites publicitaires, ce qui était contraire à la charte du réseau de la recherche. Fred Cirera lui-même a tenté de mettre de la publicité sur Mygale pour financer le service (les « mygaliens » qui désiraient participer à l’effort de guerre étaient invités à ajouter à leurs pages le code permettant l’affichage de pubs, si je me rappelle bien les choses).
Les problèmes techniques s’accumulaient par ailleurs, du fait de l’augmentation exponentielle du nombre de propriétaires de sites sur Mygale. Mygale fut alors chassée de l’université en avril 1997. Après une interruption d’une quinzaine de jours (qui semblèrent des années), le serveur a été hébergé (quelques mois) par le fournisseur d’accès Havas on line (HOL).

1998 : Mygale fusionne avec The (virtual) baguette et devient Multimania. Fondé en 1995 par des français expatriés dans la Sillicon Valley, Baguette était un magazine « décalé » à une époque où il y avait encore peu de contenu en français sur la toile. Le succès avait été suffisant pour que, très rapidement, le studio Grolier/Club-Internet cherche à nouer un partenariat. De retour en France, les fondateurs de la Baguette ont donc tenté de trouver un modèle économique intéressant pour leur société, au désespoir d’une partie de leur public historique. Les pages personnelles gratuites de Mygale ont été un apport de contenu tout à fait bienvenu.
Multimania est arrosée de dizaines de millions de francs par les plus grosses sociétés, la fameuse « bulle de l’Internet » n’éclatera que quelques années plus tard. À l’époque, un français sur cent a accès à Internet et le modèle reste donc fragile, ce qui n’empêche pas Multimania d’être cotée en bourse en 2000. Peu de temps après, patatras, la « bulle » éclate, l’action de multimania s’effondre et le portail Lycos, qui avait déjà acquis Spray et Caramail, rachète Multimania. 
Multimania était resté un des sites les plus fréquentés de France (derrière Yahoo et Voila.fr — un portail de France Télécom) et restait une référence en matière d’hébergement gratuit. Une partie du public s’est toutefois tournée vers d’autres hébergeurs : altern (plus ancien mais dont la notoriété s’est faite plus lentement), citeweb (devenu ensuite Fortune City) et puis surtout les services d’hébergement mis en place pour leurs clients par tous les fournisseurs d’accès, à commencer par Free.
Acteur dominant du domaine des sites de rencontres et de la discussion instantanée, Lycos a été doublé par Meetic, Match et autres. Numéro un de l’hébergement personnel gratuit, Lycos n’a pas vu venir le phénomène des blogs dont l’accessibilité technique a permis une explosion de la page personnelle.

Le manque de clairvoyance n’est pas l’unique problème. Le rapport entre Multimania/Lycos et ses usagers n’a cessé de se dégrader. Des publicités intrusives et brutales ont été ajoutées aux pages à la volée (et plus récemment d’affreuses publicités au format flash qui vont jusqu’à recouvrir le contenu de la page), un service payant moins intéressant que nombre de service gratuits a été proposé par Lycos. Le public a peu à peu fui.
Au fil des changements techniques et commerciaux, j’ai fini par perdre le mot de passe qui me permettait de modifier ma « home page », laquelle est donc restée inchangée depuis 2000 ou 2001. J’ai pu, finalement, y accéder tout de même afin d’y placer un avertissement expliquant que le site ne devait être consulté qu’à titre purement archéologique (ici).

2009. Dans la nuit du 15 au 16 février, les sites personnels hébergés par Lycos seront tous supprimés. Lycos Europe et Lycos France cessent leur activité.
La fin d’une histoire.

edit (13/02/09) : Le service Multimania sera malgré tout continué par un repreneur mystérieux.

  1. 17 Responses to “Une homepage se tourne”

  2. By david t on Fév 6, 2009

    et une prédiction pour 2009-10? le retour de times new roman. :)

  3. By Jean-no on Fév 6, 2009

    Zut, tu es sûr ? j’ai parié sur le retour du courrier ! (sans rire)

  4. By david t on Fév 6, 2009

    courier n’est jamais vraiment disparu. mais il n’est pas assez pratique pour être utilisé sur une grande échelle, comme toutes les typos à espacement fixe d’ailleurs.

    pour times new roman, je déconne un peu mais disons juste que, selon toute logique, l’hégémonie du style «à la 2.0» tout en arial ne durera pas toujours… :)

  5. By antoine bablin on Fév 6, 2009

    JN t’est trop fort, une vrai machine à remonter le temps !
    j’en profite pour poster le lien d’un entretient avec Benjamin Bayart qui fait froid dans le dos..

    http://www.ecrans.fr/Tout-le-monde-a-interet-a,5762.html

    au fait, je me demande où j’ai rangé mon amstrad 464 avec son cordon de téléchargement ! Si quelqun à une info…

  6. By bobig on Fév 6, 2009

    que de souvenirs avec mygale ! c’est rigolo le fait de revoir « virtual baguette » a fait resurgir le site « virtual beret » du fin fond de ma mémoire. quelqu’un se souvient de ce site ?

  7. By Jean-no on Fév 7, 2009

    @David : à un moment, à la fac, vers 1996, on faisait tout en courrier. (exemple)

  8. By Jean-no on Fév 7, 2009

    @bobig : il me semble que le logo de (virtual) baguette a parfois porté un béret non ?

  9. By Jean-no on Fév 7, 2009

    @Antoine : oui, l’entretien en question est passionnant.

  10. By antoine bablin on Fév 7, 2009

    Artifice ! C’était le bon temps aussi ! il n’y en a eu que 5, c’est bien dommage. j’ai découvert tellement de choses innatendues.

    Nous étions des ‘pioniers’ de l’interactivité, du clic, de l’hyper-média, nous pouvions remplir une simple disquette d’un contenu riche.
    j’avais des espoirs créatifs qui ont été balayés par Flash (qui commence à vraiment m’ennuyer visuellement.)

  11. By Jean-no on Fév 7, 2009

    Flash, entre autres, a un peu ruiné les choses c’est vrai. Le nombre de services qui ne marchent pas ou de pubs qui posent des problèmes de navigation, juste parce qu’ils sont en flash, c’est ahurissant. Peu de gens utilisent Flash à sa place, c’est à dire comme logiciel d’animation vectorielle plutôt bien fait.

  12. By david t on Fév 7, 2009

    cela dit de nos jours on peut faire de bien belles choses juste avec du javascript et de l’AJAX. l’avantage: on travaille sur un vrai socle HTML et tout ce qui est dynamique est activé seulement sur demande. bref, pour ceux qui désactivent le javascript, y a toujours moyen d’accéder à l’information brute. en effet, flash devrait toujours être confiné aux mini-applications complémentaires, jamais à l’architecture de base. mais là je prêche aux convertis, je crois. :)

  13. By MCo on Fév 9, 2009

    merci pour ce petit historique, et pour l’avoir annoncé sur l’autre blog dont j’avais mis le billet dans mes flux rss

    merci surtout pour l’info sur la fermeture des pages perso ! Il faut que je réussisse à remettre la main sur mon identifiant…

    Au passage j’ai retrouvé une page, et il doit y en avoir des dizaines d’autres à retrouver :

    http://membres.lycos.fr/webinfo/

    ça fait tout bizarre !

  14. By Legrenier on Fév 12, 2009

    Bonsoir,
    tu connais certainement déjà le coup de théâtre, puisque tu as des pages hébergées chez Multimania : le service continue !
    J’en parle ici : http://legrenier.roumieux.com/post/2009/02/12/Multimania-continue-sans-ce-chien-de-Lycos
    A suivre…
    Bravo en tous cas pour ce billet bien fourni, comme toujours, dans lequel je ne trouve pas grand chose à redire

  15. By Jean-no on Fév 13, 2009

    Je viens de lire ça sur legrenier oui !

  16. By Léa on Jan 12, 2011

    Ah mygale que de souvenirs ! Mon 1er blog, mes 1ers partages d’images de vacances… nostalgie quand tu nous tiens! Merci de m’avoir rappelé tous ces bons moments.

  17. By Jean-no on Jan 13, 2011

    @Léa : un blog sur Mygale ?

  18. By Jojo on Mar 28, 2014

    En attendant, c’est tout l’écosystème Multimania qui est down, et ce depuis 6 mois…
    Ça m’étonnerait que les sites hébergés reviennent un jour…

    Snif!

Postez un commentaire


Veuillez noter que l'auteur de ce blog s'autorise à modifier vos commentaires afin d'améliorer leur mise en forme (liens, orthographe) si cela est nécessaire.
En ajoutant un commentaire à cette page, vous acceptez implicitement que celui-ci soit diffusé non seulement ici-même mais aussi sous une autre forme, électronique ou imprimée par exemple.