Profitez-en, après celui là c'est fini

Un index sur carte perforée (1982)

juillet 15th, 2014 Posted in Mémoire, Vintage

En août 1982, dans la rubrique Vie pratique de son numéro 779, Science & Vie présentait un système assez original pour effectuer des classements thématiques. Ce système, dont j’ignore s’il a trouvé son public1, reposait sur des cartes perforées correspondant chacune à une clé thématique, associées à une base de données physique — par exemple un tas d’articles de journaux. Le lien entre les cartes, les numéros des perforations et les clés de la base de donnée s’établissait à la main.
La sélection des données se faisait par crible lumineux, ce qui est à la fois astucieux et « low-tech ». Il me semble qu’il existait des jeux de société de type « quizz » qui fonctionnaient avec un principe similaire.

fichier_pratique_s&v_779

Voilà un genre de système dont on pouvait encore avoir l’idée en 1982, et qui est évidemment absurde aujourd’hui. L’industrie recourait encore un peu à l’époque aux cartes perforées comme système de saisie — pour les exercices de préparation à l’examen du code de la route, par exemple, mais cette technologie, qui a tant compté dans l’histoire de l’informatique et de la programmation des automates2, était appelée à disparaître assez rapidement.

Les ordinateurs grand public de l’époque tel que le Sinclair ZX81 ne disposaient pas de support de mémoire de masse : pas de clé USB, pas de disque dur, pas de cd-rom, et pas non plus de disquette3. On enregistrait ou lisait les programmes à l’aide d’un magnétophone, raccordé à la machine, et il n’y avait à ma connaissance pas de système de fichier, en tout cas pas de distinction entre les données et les programmes, qui auraient permis d’effectuer des tris dans une base de données. Ce système permettait donc de recourir manuellement à une logique informatique qui n’aurait pas pu être appliquée aux ordinateurs les plus répandus dans les foyers à l’époque.

  1. Avec un prix de 900 francs — le prix du Sinclair ZX81 à sa sortie — et un système au fond assez compliqué à expliquer et peu souple à appliquer, j’ai du mal à imaginer un succès commercial important. []
  2. On doit l’invention de la carte perforée, au début du XVIIIe siècle, aux lyonnais Basile Bouchon et Jean-Baptiste Falcon, qui l’utilisaient pour programmer des machines à tisser. []
  3. Les ordinateurs plus chers, tournées vers un usage professionnel, comme l’Apple II disposaient de lecteurs de disquettes. []
  1. One Response to “Un index sur carte perforée (1982)”

  2. By Stéphane on juil 16, 2014

    Au début des années 90, on stockait encore les programmes des machines d’usinage à commande numérique sur bande perforée …

Postez un commentaire


Veuillez noter que l'auteur de ce blog s'autorise à modifier vos commentaires afin d'améliorer leur mise en forme (liens, orthographe) si cela est nécessaire.
En ajoutant un commentaire à cette page, vous acceptez implicitement que celui-ci soit diffusé non seulement ici-même mais aussi sous une autre forme, électronique ou imprimée par exemple.