Profitez-en, après celui là c'est fini

Étapes #216 : les mémoires en école d’art

novembre 1st, 2013 Posted in Non classé

etapes_216_nov_dec_2013La revue Étapes est depuis bientôt vingt ans une importante référence dans le monde du design et du design graphique. Elle vient de changer de formule et devient un épais bimensuel. Le numéro de novembre est consacré, comme chaque année, aux diplômes en école d’art. Le panorama réalisé par la rédaction est subjectif, mais la sélection présentée est toujours une excellente occasion pour obtenir un aperçu des tendances qui émergent ou qui s’installent, et de l’humeur et des ambitions des étudiants et peut-être même, de leurs enseignants.
Je n’ai pas encore eu le numéro 216 entre les mains, mais cela ne devrait tarder puisqu’il est sort juste des presses. Cette année, deux étudiantes de l’École d’art du Havre1 voient leur travail distingué par un article : Suzon Hauchard (DNAP) et Delphine Boeschlin (DNSEP).

Toujours dans ce même numéro, je signe un article consacré à la question des mémoires de diplôme national supérieur d’expression plastique (et diplômes équivalents). En effet, depuis quelques années, dans un but d’harmonisation des diplômes en Europe, les étudiants en art ne peuvent valider leur diplôme de grade «Master 2» qu’à la condition d’avoir rédigé un mémoire, alors qu’auparavant leur travail plastique était seul pris en compte. Après une phase expérimentale qui ne s’est pas déroulée sans résistances2 et qui a parfois été un problème pour des étudiants jusqu’ici peu accoutumés à l’écriture, la pratique se stabilise. Mon article tente de faire un point sur la question et plaide pour que cet exercice tire profit des qualités spécifiques aux écoles d’art et évite autant de devenir une formalité que de mimer médiocrement les pratiques universitaires : à chaque type de cursus ses vertus.

Étapes #216 (novembre/décembre 2013) est vendu 16,8€. On le trouve à la vente dans un grand nombre de librairies3 et sur le site de l’éditeur, Pyramyd. ISBN 979-1092227062.

  1. École supérieure d’art et de design Le Havre/Rouen (esadhar), pour être précis. []
  2. Je me souviens d’écoles dont les enseignants refusaient d’assurer le suivi de ces écrits, par exemple les Beaux-Arts de Cergy. Dans toutes les écoles, par ailleurs, la question des mémoires est la cause indirecte de l’embauche forcée de titulaires d’un doctorat universitaire. []
  3. Bien évidemment dans les librairies spécialisées dans la création visuelle, mais aussi (je vais encore me faire taper dessus) sur le site Amazon. []

Postez un commentaire


Veuillez noter que l'auteur de ce blog s'autorise à modifier vos commentaires afin d'améliorer leur mise en forme (liens, orthographe) si cela est nécessaire.
En ajoutant un commentaire à cette page, vous acceptez implicitement que celui-ci soit diffusé non seulement ici-même mais aussi sous une autre forme, électronique ou imprimée par exemple.