Profitez-en, après celui là c'est fini

L’espion dans le salon

mai 26th, 2013 Posted in Non classé

(Je suis sans doute le tout dernier à écrire sur le sujet, mais il me semble malgré tout important de le faire, ne serait-ce que pour s’en souvenir plus tard)

La console Xbox One, de Microsoft, révélée au public il y a quelques jours, sera un centre multimédia complet : console de jeu, mais aussi lecteur de DVD et de Blu-Ray et de vidéos à la demande. Connectée en permanence à Internet, elle ne pourra pas fonctionner sans sa caméra Kinect — qui était optionnelle dans les précédentes versions de la Xbox. La Kinect est un outil très intéressant1 qui capte les couleurs naturelles, mais aussi les infra-rouge, car elle arrose son environnement d’une quantité de points invisible à l’œil nu dont la taille et la localisation lui permettent de se faire une idée de la distance et même de la nature des objets qui se trouvent face à elle. Elle détecte une personne et les parties de son corps, ce qui a permis la création de jeux fonctionnant sans manette, commandés par les gestes de l’utilisateur.

La vision nocturne de la Kinect : une multitude de petits points lumineux qui sculptent l'espace.

La vision nocturne de la Kinect : une multitude de petits points lumineux qui sculptent l’espace.

La nouvelle version de la Kinect est plus perfectionnée et peut reconnaître les individus à leur visage et à leur voix, évaluer sur quel pied ils portent leur poids, et même percevoir les battements de leur cœur2. On peut imaginer des logiciels de coaching sportif très évolués, grâce à ce genre de fonctionnalité.

Il y a deux ans, Microsoft a déposé un brevet inquiétant, l’US Patent 20120278904, dont le but est de compter le nombre de personnes qui visionnent un contenu en vidéo à la demande soumis à un copyright. Si le nombre de spectateurs dépasse ce que prévoit le contrat, l’utilisateur se verra réclamer de payer plus cher. J’imagine qu’il n’est en revanche pas prévu de faire une remise si le spectateur a dû sortir pendant le visionnage et que seul le chat est resté à regarder. On imagine déjà un futur dans lequel on limitera le nombre de ses invités à ce que prévoient les contrats des ayant-droits, et où ceux qui voudront malgré tout tricher devront se cacher, dans leur propre salon. Éteindre la lumière ne suffira pas, puisque la Kinect voit dans le noir.

L'illustration qui accompagne le brevet

L’illustration qui accompagne le brevet 20120278904

Est-ce que cette fonctionnalité sera utilisée un jour ? Impossible de dire pour l’instant, mais l’obligation d’utiliser la Kinect et d’être connecté à Internet au moins une fois par jour pour utiliser la nouvelle Xbox en effraie d’un, et beaucoup d’articles alarmistes ont été publiés, comme celui de 01net qui titre Données personnelles : avec Xbox One, Big Brother s’installe dans votre salon, ce qui est un peu tautologique, puisque le principe du Big Brother de George Orwell est précisément qu’il s’invite dans chaque foyer. Dans 1984, le Telescreen (Télécran, en français) est à la fois le média qui diffuse la propagande, et l’outil de surveillance qui observe chaque individu chez lui.
Microsoft a voulu rassurer les inquiets en s’affirmant « leader dans le domaine de la vie privée », mais l’a fait de manière un brin maladroite, en admettant que la nouvelle Xbox, comme la précédente, du reste3, enverra bel et bien les données captées à Microsoft et à ses partenaires (?), mais que ces données ne seront conservées que trois mois et ne seront employées qu’à comprendre l’usage qui est fait du produit et l’améliorer.

nouvelle_kinect

Sachant que les produits Microsoft sont équipés de « backdoors » à l’usage de la National Security Agency4, on peut imaginer que passer nu devant son téléviseur en sortant de sa douche sera un moyen sûr pour faire la joie des employés du renseignement étatsunien lorsqu’ils s’ennuient au bureau. Enfin ça, c’est l’utilisation sympathique et amusante. Pour le reste, tout possesseur d’une Xbox One verra son foyer placé sous la surveillance muette d’un dispositif qui regarde, qui écoute, et qui transmet ce qu’il observe à la société qui l’a construit et à ses « partenaires », quels qu’ils soient, et dans un but opaque. On me dira, à raison, qu’un téléphone mobile ou même le relevé de la navigation d’un internaute permettent d’ores et déjà de savoir énormément de choses sur une personne.

  1. Il existe une librairie Processing pour la Kinect, grâce à laquelle on peut créer des installations interactives qui réagissent aux mouvements, entre autres. J’espère qu’une même librairie sera développée pour la nouvelle Kinect, on peut imaginer des créations assez formidables avec. []
  2. Grâce au procédé Eulerian vidéo magnification, je suppose. []
  3. Si je comprends bien cette page, en tout cas : Kinect Privacy and Online Safety FAQ. []
  4. Ce n’est pas moi qui le dis, mais des experts du Ministère de la Défense français, cités par le Canard Enchaîné, qui déplorent que l’armée française n’utilise pas de logiciels libres et reste au contraire dépendante de logiciels Microsoft dans lesquels la NSA « Introduit systématiquement des portes dérobées ou backdoors ». []
  1. 8 Responses to “L’espion dans le salon”

  2. By ben on Mai 26, 2013

    J’ai déjà un hack à proposer, il suffit de placer la Kinect dans un isoloir avec un Gaston Lagaffe en latex géant et mettre la télé dans une autre pièce !

  3. By al.jes on Mai 26, 2013

    J’imagine déjà une petite histoire où un couple découvre grâce aux surfacturations de la location des films que leur enfant regarde les films avec eux, caché derrière le canapé…

  4. By louis on Mai 27, 2013

    Petite précision : la nouvelle kinect ne semble pas utiliser de « structured light » mais une techno dite de « time of flight », qui mesure la vitesse que mettent les rayons IR à revenir sur le capteur. Plus de joli petits points projetés dans l’espace donc :)

    Source : Thenextweb.com > The new xbox one

  5. By Jean-no on Mai 27, 2013

    @louis : merci ! Ceci dit ce « time of flight » ne me semble pas incompatible avec la douche de points infra-rouges, ça peut simplement être une info en plus, non ?

  6. By louis on Juin 1, 2013

    @Jean-no : Un peu plus de détail ici : http://doc-ok.org/?p=584

    De ce que je comprend chaque pixel du capteur enverra son propre rayon dans l’espace et mesurera le temps de retour, alors que sur un kinect classique il faut « espérer » qu’un certain nombre de points du nuage soit bien aligné sur des pixels de la caméra. La précision est simplement hallucinante : https://forum.libcinder.org/topic/future-is-here-time-of-flight-camera-for-150-from-intel-with-sdk

    D’autres avantages du TOF = pas d’ombre, possibilité de synchroniser plusieurs kinect2 en temp réel.

    Mais plus de nuage de points aléatoires, nuage devait être calibré pour chaque Kinect en sortie d’usine 0_o

  7. By Wood on Juin 7, 2013

    Quelques réactions plus ou moins amusées : chez
    Scenes from a Multiverse et chez Penny Arcade

  8. By Wood on Juin 22, 2013

    A noter que suite à un tollé général, Microsoft a fait machine arrière sur pas mal de choses (notamment les systèmes de DRM qui empêchaient d’utiliser des jeux empruntés ou achetés d’occasion – ou plutôt qui le permettaient moyennant le versement d’une somme équivalente au prix du jeu neuf). Mais pour ce qui est de la Caméra espion, ils n’ont a priori rien changé.
    cf, encore une fois, le commentaire de Penny Arcade.

  9. By Jean-no on Juin 22, 2013

    @Wood : oui oui mais ils lâchent des trucs, ça prend, ça prend pas, mais ça permet de tester les limites et aussi de commencer à banaliser des idées avant qu’elles soient mises en œuvre : s’ils recommencent dans trois ans, ça sera du réchauffé, et dans six ans, ça n’intéressera personne, aucun journaliste n’osera en parler. Méthode très courante en comm’.

Postez un commentaire


Veuillez noter que l'auteur de ce blog s'autorise à modifier vos commentaires afin d'améliorer leur mise en forme (liens, orthographe) si cela est nécessaire.
En ajoutant un commentaire à cette page, vous acceptez implicitement que celui-ci soit diffusé non seulement ici-même mais aussi sous une autre forme, électronique ou imprimée par exemple.