Profitez-en, après celui là c'est fini

Fantômes de la communication

février 22nd, 2012 Posted in Images, Modèles abandonnés

Quand je raconte que je n’ai pas de téléphone mobile, on me dit souvent : « mais comment tu fais, si tu n’es pas chez toi ? ». À quoi je réponds que j’utilise les cabines téléphoniques.
« Les cabines téléphoniques ? Mais ça n’existe plus, si ? »

Effectivement, même si elles semblent constamment occupées, notamment par des gens qui appellent dans des pays exotiques avec des cartes pré-payées, les cabines que j’utilise ont tendance à ne plus être réparées lorsqu’elles tombent en panne et même, depuis quelques mois, à disparaître.

Ces deux photos sont les traces de cabines téléphoniques disparues. Il y a vingt ans seulement, la science-fiction nous promettait des cabines high-tech, avec écran (ça existe, d’ailleurs), et les particuliers collectionnaient des cartes téléphoniques comme on collectionne les timbres et les monnaies. Aujourd’hui, cette culture du téléphone public disparaît, et bientôt, je ne saurai plus comment appeler quand je ne suis pas chez moi.

  1. 10 Responses to “Fantômes de la communication”

  2. By Ardalia on Fév 22, 2012

    Tu emprunteras un cellulaire ! :)

  3. By Nicolas on Fév 22, 2012

    On tombe quand même de temps en temps sur des cabines « high-tech ». Par exemple à Paris, adossé à un abribus, pas très loin de la librairie d’occasion boulinier, si mes souvenirs sont bons, il y a un espèce de machin tactile avec écran, acces à des services en ligne, etc.

    Par ailleurs, je prends souvent le train et j’ai été frappé ces dernier temps de remarquer que dans les gares les machines à pièce font leur retour. Je ne sais pas si c’est le cas dans d’autres lieux, et j’imagine que c’est peut-être lié au contexte économique (une carte téléphonique coûte finalement cher quand on n’a pas les moyens d’avoir un téléphone portable).

  4. By Wood on Fév 22, 2012

    Je ne me souviens pas de la dernière fois où j’ai utilisé une cabine téléphonique. Quand aux cabines à pièces, je ne pensais pas qu’il y en avait encore.

  5. By Jean-Michel on Fév 22, 2012

    Une solution qui vaut ce qu’elle vaut. Je t’invite à réaliser une cartographie des hotels 3 étoiles, car l’accession à cette classification leur impose d’avoir une cabine téléphonique à pièce ou à carte.

  6. By jyrille on Fév 22, 2012

    Tu entres dans un café et tu demandes à téléphoner. Ca existe encore non, les téléphones payants dans les bars ?

  7. By Jérôme on Fév 22, 2012

    Depuis l’apparition des smartphones il est plus difficile d’emprunter un portable pour passer un petit coup de fil très très rapide. C’est un peu de sa vie intime (avec toutes ces applis toujours actives dans l’engin) que l’on prête alors on se méfie…

  8. By Stéphane Deschamps on Fév 22, 2012

    Tiens c’est marrant, grâce à toi je découvre que même en ayant sur moi deux téléphones en permanence (un perso et un pro, par déontologie et aussi pour protéger ma vie privée), j’ai toujours gardé une télécarte dans mon portefeuille.

    C’est passé vite, finalement.

  9. By André Gunthert on Fév 23, 2012

    Dans ma lointaine adolescence, j’étais amoureux d’une jeune fille qui n’habitait pas à côté. Mes parents n’étant pas favorables à mon développement sentimental, j’utilisais les cabines du voisinage. Nos (longues) conversations coûtaient des fortunes pour un ado désargenté, des 40 ou des 50 francs, que je prenais soin de collecter en pièces. De préférence des 5 francs, pour éviter la répétition bruyante de l’avertissement de coupure de communication.

    Le plus frappant de toutes ces histoires de téléphone, c’est la flexibilité avec laquelle nous nous adaptons aux modifications constantes qui nous sont imposées par un environnement subi.

  10. By Jean-no on Fév 23, 2012

    @Nicolas : vers le Printemps il y a une cabine high-tech avec webcam, accès à un annuaire…
    Et oui, les cabines à pièces existent, j’ai même mon spot gare Saint-Lazare pour ça :-)

    @Jean-Michel : pas mal, on ne pense jamais assez aux hôtels trois étoiles.

    @Jyrille : je pense que ça se perd complètement, au contraire, mais c’est une impression, je n’ai pas de données chiffrées, il faudrait demander à France Télécom.

    @Jérôme : et un smartphone, ce n’est pas seulement toute la vie de son propriétaire, c’est plusieurs centaines d’euros !

    @Stéphane : fais attention, au bout de quelques mois dan un portefeuille, les cartes téléphoniques ont tendance à perdre leurs unités, un jour on veut les utiliser et ça dit « carte muette ».

  11. By laurence on Juin 16, 2012

    Et pourtant, même avec un téléphone mobile je pense sérieusement
    qu’on aurait dû garder ces cabines vides pour pouvoir aller passer un coup de fil tranquillement à l’abris du bruit et des oreilles indiscrètes.

Postez un commentaire


Veuillez noter que l'auteur de ce blog s'autorise à modifier vos commentaires afin d'améliorer leur mise en forme (liens, orthographe) si cela est nécessaire.
En ajoutant un commentaire à cette page, vous acceptez implicitement que celui-ci soit diffusé non seulement ici-même mais aussi sous une autre forme, électronique ou imprimée par exemple.