Profitez-en, après celui là c'est fini

Tombé dans le panneau

février 6th, 2012 Posted in Personnel

Je suis forcé de constater qu’en écrivant l’article précédent, je suis tombé par moi-même et sans que personne ne me pousse dans le collet posé par l’UMP. Je ne peux, piteusement, que souscrire à cet axiome proposé par Arno : « celui qui gagne dans une discussion, ça n’est pas celui qui a les meilleurs arguments, c’est tout simplement celui qui parvient à imposer le sujet même de la discussion ».

Effectivement, le parti qui est au pouvoir depuis dix ans a compris la leçon donnée par l’aile la plus sordide du parti Républicain américain et par leurs alliés objectifs dans la débilisation du monde, les partis islamistes (entre autres) : pour exploiter la masse, pour détourner son attention, il faut l’occuper avec des sujets de société, des sujets viscéraux, déraisonnables, aptes à court-circuiter l’intelligence, mais en même temps des sujets impossibles à épuiser, c’est à dire ce que l’on connaît bien sur les forums en ligne et sur les réseaux sociaux sous le nom de « trolls ». Ce genre de sujet qui pousse des gens parfois informés et formés intellectuellement à dire des âneries de café-du-commerce.
Mais en même temps, que faire ? Comment faire ? Comment se défendre ? Il faut bien discuter les « évidences » et tenter de démonter les glissements lexicaux actuels, qui font du mot « laïcité » un avis d’ouverture de la chasse aux arabes, et du mot « civilisation » une justification du repli nationaliste, si ce n’est de la barbarie. Est-ce qu’on est forcément perdant à tous les coups, que l’on bouge ou pas ? Et qu’aura gagné le parti au pouvoir lorsque les français seront devenus fascistes ? Quel est le calcul à long terme ? Garder le pouvoir ici en abêtissant la masse, et aller prendre des bains de soleil chez des dictateurs ? Pas très glorieux. Assez minable, même.

Il faut me comprendre : j’ai eu dix ans à une époque où l’on ne nous donnait que deux possibilités : soit la troisième guerre mondiale adviendrait, et ce serait la fin du monde tel que nous le connaissons, soit l’humanité progresserait, irait vers l’entente universelle, la prospérité, l’éducation et la coopération. Ça me fait mal de voir revenir les Dieux, tous plus hideux les uns que les autres, les drapeaux, l’ignorance et l’exploitation.
J’aimerais bien croire que le réseau (entre autres outils nouveaux) parviendra à contrarier ce pathétique déclin de la civilisation. J’y crois, en fait, mais je me demande combien de siècles il faudra pour ça.

Ailleurs : Putain, Claude sa race, sur reflets.info ; Eric Fassin : « Guéant cherche à doubler l’extrême-droite sur sa droite », sur Mediapart (pour abonnés) ; Une mission sacrée de civilisation, par Alain Gresh sur Le Monde Diplomatique.
(illustrations : photogrammes extraits du film 10,000 BC, de Roland Emmerich)

  1. 5 Responses to “Tombé dans le panneau”

  2. By Ksenija on fév 6, 2012

    Et ouais. Le hasard – et les réseaux – voulut que j’apprenne cette citation de Margaret Mead aujourd’hui même :
    Ne doutez jamais du fait qu’un petit nombre de gens réfléchis et engagés peuvent changer le monde. En vérité, c’est la seule chose que l’on n’a jamais fait.
    Source : Margaret Mead – Ses citations – Dicocitations ™
    Ca va mieux comme ça ?

  3. By Jean-no on fév 6, 2012

    @Ksenija : Margaret Mead, combien de divisions ?

  4. By quentin on fév 6, 2012

    Après, les conneries des autres peuvent être l’occasion de tire un truc intelligent de temps en temps… Ca ne mange pas de pain.

    Ceux qui tombent vraiment dans le panneau, ce sont ceux qui ne proposent en réponse qu’un rejet épidermique, une offuscation sans le moindre argument à opposer, qu’on aura vite fait d’assimiler (si l’on est militant FN par exemple) à du moralisme bien-pensant et autosuffisant. Ca, ça fait leur jeu.
    Mais une réponse bien argumentée, une vision alternative, non, je ne trouve pas…

  5. By chabian on fév 6, 2012

    Aveu vaut demi pardon !
    D’abord, plutôt que les protestations morales qui grandissent le salaud d’en face, usons d’humour : Géant n’ayant jamais rien connu d’autre que le Sarkozysme comme civilisation, est conscient de son immense supériorité et on ne le démentira pas pour quelques mois.
    Ensuite, construisons, construisons, construisons. Oui on élira hollande par défaut et ce sera un s.alaud ordinaire. C’est notre action déterminée qui sera importante. En réseau, d’ailleurs.

  6. By moriel on fév 7, 2012

    Bonjour,
    le seul souci de Guéant, et de son mentor, c’est le pouvoir et comment le garder.Après, la civilisation,il s’en tape comme de sa première bavure: occuper le terrain médiatique, faire le buzz, détourner l’attention, voila le truc, c’est ça la politique comme ils aiment. Nul doute qu’ils vont nous en resservir d’autres, et tout aussi gratinées…

Postez un commentaire


Veuillez noter que l'auteur de ce blog s'autorise à modifier vos commentaires afin d'améliorer leur mise en forme (liens, orthographe) si cela est nécessaire.
En ajoutant un commentaire à cette page, vous acceptez implicitement que celui-ci soit diffusé non seulement ici-même mais aussi sous une autre forme, électronique ou imprimée par exemple.