Profitez-en, après celui là c'est fini

La revue Planète et la cybernétique (9)

août 16th, 2010 Posted in La revue Planète, Lecture, Sciences

Je conclus mon exploration systématique de la revue Planète, avec ce vingt-deuxième numéro qui me faisait défaut et que j’ai pu me procurer depuis1.

Planète n°22 mai-juin 1965, pp.68-77 et p174.
Le testament de Norbert Wiener, par Gabriel Veraldi.
Dieu et le golem, cybernétique et religion, par Norbert Wiener, traduit, adapté et annoté par Gabriel Veraldi.
La cybernétique et l’humain, par Jacques Ménétrier.

Dans son introduction au travail de Norbert Wiener, Gabriel Veraldi semble très intéressé par le fait que le père de la cybernétique soit (selon la légende familiale) un descendant de Moïse Maïmonide — médecin et philosophe cordouan XIIIe siècle — et du théologien Aquiva Eger — connu quand à lui pour son refus de l’éducation non religieuse.
L’auteur de l’article insiste aussi sur la précocité de Wiener, qui est effectivement entré à l’université à l’âge de onze ans, qui a obtenu son doctorat à dix-huit, qui a poursuivi ses études auprès de Bertrand Russell et de David Hilbert et qui était, nous dit-on, « à l’aise dans quatorze langues ».

Fait qui n’est pas souvent signalé, l’article rappelle que Wiener a écrit un roman de science-fiction, The Tempter (1959), mais c’est évidemment au titre de père de la cybernétique qu’il doit sa renommée. La cybernétique, nous explique-t-on, a une définition des plus floues, c’est une science très jeune et dont l’ambition est immense. La revue Planète, selon l’auteur de l’article, s’est vue confier le soin de traduire en français et de diffuser le testament philosophique de Wiener, God and Golem Inc. Considérant ce texte de cent pages difficile à lire pour les profanes, Gabriel Veraldi en fait une traduction d’extraits très condensée (cinq pages) et commentée.

  1. On trouve des exemplaires de la revue Planète sur le site Priceminister, par exemple, pour des prix souvent inférieurs à cinq euros. []

Postez un commentaire


Veuillez noter que l'auteur de ce blog s'autorise à modifier vos commentaires afin d'améliorer leur mise en forme (liens, orthographe) si cela est nécessaire.
En ajoutant un commentaire à cette page, vous acceptez implicitement que celui-ci soit diffusé non seulement ici-même mais aussi sous une autre forme, électronique ou imprimée par exemple.