Profitez-en, après celui là c'est fini

Google lies

août 19th, 2010 Posted in Brève, indices, Parano

En sortant de la ville de Pau, j’ai aperçu ce bâtiment sur lequel est écrit en grosses lettres rayées : « Google lies » — Google ment.
J’ai pris les photos depuis un véhicule en marche, on ne lit pas bien.
Sur un forum, quelqu’un affirme que ce message émane d’un entrepreneur palois dont Google aurait blacklisté le site web, celui-ci ayant contenu des liens cachés destinés à favoriser artificiellement son référencement.

Tenter de tromper Google est effectivement sévèrement sanctionné. Peut-on exister sur Internet une fois frappé d’ostracisme par un moteur de recherche en situation de quasi-monopole ? Comment défend-on sa cause ? À qui s’adresser ?
Cette fresque ne cherche sans doute pas à avertir les habitants de Pau, puisque ceux-ci ne sont pas majoritairement anglophones. Il s’agit de faire connaître son sentiment à Google, d’attirer son attention.

L’histoire n’est peut-être pas vraie, peut-être s’agit-il d’une banale intervention de graffiteurs taquins…
Le bâtiment est visible sur Google street view, mais sa photographie est antérieure à la réalisation du message.
En avançant et en zoomant, on s’aperçoit que le mur contenait des messages politiques, l’un concernant l’actuel président de la république, l’autre, pas très clair, se rapportant aux organismes génétiquement modifiés.

Si je me fie à ce blog, le message « Google lies » date de septembre 2009.
Selon le copyright intégré à l’image, le véhicule de Google Street View a pris ces clichés en 2009. Une photographie prise quelques dizaines de mètres plus loin montre une affiche peinte à la main pour une fête datée du 1er mai. À quelques mois près, le message aurait été intégré à la somme iconographique de Google. Peut-être a-t-il été créé pour ça.

  1. 7 Responses to “Google lies”

  2. By ben on Août 19, 2010

    Avec un compte google webmasters :
    https://www.google.com/webmasters/tools/home?hl=fr
    tu as accès à un formulaire de dé-blacklistage mais c’est assez planqué :) et pas immédiat !
    J’ai déjà whitelisté ;¬) un site abandonné/racheté puis récupéré !

  3. By ab on Août 19, 2010

    Dommage pour le timing, à un rien !
    (tu te fox mulderise, j’aime)

  4. By Mathieu Tremblin on Août 20, 2010

    Hello Jean-Noel.
    J’ai pris beaucoup de plaisir à lire les légendes urbaines qui peuvent se greffer à ce graffiti.
    Le fait est que dans le jeu de recouvrement lié à cette pratique, l’aspect décoratif présupposé prend souvent le pas sur la possibilité d’un message politique assumé.
    De là à corroborer les thèses que tu avances il n’y a qu’un pas, et le mieux serait de mener cette investigation auprès des auteurs… Delco et Primetime, puisque leur peinture murale est référencée sur le portail Ekosystem.org : http://www.ekosystem.org/photo/924799.
    Je fais le relais auprès du webmaster pour en savoir plus.

  5. By Jean-no on Août 20, 2010

    @Mathieu : Je suppose que le but d’un tel message est justement de susciter des interprétations, non ? J’ai bien vu la page dont tu parles, et d’autres (FlickR notamment), je n’ai pas trouvé clairement qui était auteur de la fresque et qui était auteur des clichés,…

  6. By eko on Août 20, 2010

    Si vous vous voulez contacter l’auteur pour avoir plus d’infos:
    http://www.flickr.com/photos/41817378@N02/

  7. By Mathieu Tremblin on Août 20, 2010

    Dans les photos d’Ekosystem
    les auteurs sont référencés sous forme de tags sous les photos (mais comme souvent ce sont des pseudonymes, cela prête parfois à confusion)

  8. By Bobby on Août 22, 2010

    Il y a une semaine, à l’entrée de la Death Valley, j’ai croisé une google car, équipée de ses nouvelles caméras. Le jeune conducteur me disait que Google testait non seulement la qualité mais surtout la résistance des équipements sur une semaine dans la DV (54°c et surtout un vent chaud brulant et assommant).
    Au-dessus de Badwater, mon cerf-volant n’y a pas résisté mais mon APN oui ;)

Postez un commentaire


Veuillez noter que l'auteur de ce blog s'autorise à modifier vos commentaires afin d'améliorer leur mise en forme (liens, orthographe) si cela est nécessaire.
En ajoutant un commentaire à cette page, vous acceptez implicitement que celui-ci soit diffusé non seulement ici-même mais aussi sous une autre forme, électronique ou imprimée par exemple.