Pourquoi pas les pirates ?

Quelques femmes pirates célèbres : la viking Lathgertha (IXe), la vengeresse Jeanne de Belleville (XIVe), la princesse marocaine Sayyida al-Hurra (XVIe) et Grace O’Maley (XVIe), qu’on voit demander une faveur à Elisabeth I.

Pour les élections européennes à venir, j’envisage de voter pour le Parti Pirate (alternatives : EELV, FI, Hamon et pourquoi pas – ce serait une première chez moi – le PCF). Ma première motivation est familiale : mon épouse et ma fille cadette sont sur la liste électorale (en positions 53 et 57, donc sans chance d’être élues). Mais ce n’est pas tout. Même s’il est encore petit en France, c’est un parti que j’aime bien, ne serait-ce que pour sa vocation européenne et internationaliste, et pour son équilibre entre libertarisme (pas libertarianisme, hein) et goût pour la solidarité et l’équité (pas libertarianisme, donc, ça se confirme), et pour l’intérêt qu’il porte sur les seuls sujets vraiment importants d’aujourd’hui : la circulation du savoir, la liberté des individus, la solidarité, les enjeux du numérique et l’écologie (les élus européens du Parti pirate siègent avec les partis écologistes).
Je dois dire que je ne vois aucun point problématique dans le
« code des pirates », profession de foi permanente du parti, que je recopie ici :

Le code des Pirates

I – Les Pirates sont libres.

Nous, Pirates, chérissons la liberté, l’indépendance, l’autonomie et refusons toute forme d’obédience aveugle.
Nous affirmons le droit à nous informer nous-mêmes et à choisir notre propre destin.
Nous assumons la responsabilité qu’induit la liberté.

II – Les Pirates respectent la vie privée.

Nous, Pirates, protégeons la vie privée. Nous combattons l’obsession croissante de surveillance car elle empêche le libre développement de l’individu. Une société libre et démocratique est impossible sans un espace de liberté hors-surveillance.

III – Les Pirates ont l’esprit critique.

Nous, Pirates, encourageons la créativité et la curiosité. Nous ne nous satisfaisons pas du statu quo. Nous défions les systèmes, traquons les failles et les corrigeons. Nous apprenons de nos erreurs.

IV – Les Pirates sont environnementalistes

Nous, Pirates, luttons contre la destruction de l’environnement et toute forme de capitalisation des ressources. Nous militons pour la pérennité de la nature et de ce qui la compose. Nous n’acceptons aucun brevet sur le vivant.

V – Les Pirates sont avides de connaissance.

L’accès à l’information, à l’éducation et au savoir doit être illimité. Nous, Pirates, soutenons la culture libre et le logiciel libre.

VI – Les Pirates sont solidaires.

Nous, Pirates, respectons la dignité humaine et rejetons la peine de mort. Nous nous engageons pour une société solidaire défendant une conception de la politique faite d’objectivité et d’équité.

VII – Les Pirates sont cosmopolites

Nous, Pirates, faisons partie d’un mouvement mondial. Nous nous appuyons sur l’opportunité qu’offre Internet de penser et d’agir par-delà les frontières.

VIII – Les Pirates sont équitables

Nous, Pirates, luttons pour l’égalité entre les personnes, sans considération de genre, de couleur de peau, d’âge, d’orientation sexuelle, de niveau d’études, de statut, d’origine ou de handicap. Nous militons pour la liberté de s’épanouir.

IX – Les Pirates rassemblent

Nous, Pirates, ne prétendons pas avoir la solution à tous les problèmes. Nous pensons que réfléchir collectivement est nécessaire, nous invitons donc tout le monde à s’engager politiquement, à contribuer à partir de ses connaissances, expériences et perspectives. Nous saluons les contributions qui sortent des sentiers battus.

X – Les Pirates relient

Nous, Pirates constatons que tant les bonheurs individuels que communs se fondent sur les liens que nous tissons avec nous mêmes, les autres, la société, la nature et le monde. Par la numérisation et Internet, la moitié de la population mondiale est connectée en un réseau horizontal et décentralisé. Cette conscience collective transforme le monde.

XI – Les Pirates font confiance

Nous, Pirates avons confiance en nous et osons faire confiance aux autres. Nous croyons en la collaboration et contribuons aux communs ainsi qu’aux projets collectifs. Nous portons un regard bienveillant sur la vie en communauté.

XII – Les Pirates font preuve d’audace

Nous, Pirates, n’attendons pas que des solutions viennent à nous mais nous organisons par nous-mêmes pour répondre aux problèmes que nous rencontrons. Nous croyons en la force des mouvements collaboratifs et horizontaux.

XIII – Les Pirates sont hétéroclites

Nous, Pirates, voulons apprendre de nos différences pour progresser et dépasser la notion de polarité. Nous ne croyons pas au traditionnel bipartisme.

Tout le monde peut être Pirate.

Ching Shih (1775-1844), la plus puissante femme pirate de tous les temps, qui fut à la tête d’une coalition de 80 000 marins et qui contrôlait la mer de Chine.

…Bon, évidemment, ce parti a peu de chances d’avoir des élus cette année puisque la « proportionnelle » est réservée aux listes qui auront atteint 5% des suffrages (si vous faites 4,9% vous n’avez aucun député, si vous atteignez 5,1% vous en obtenez quatre d’un coup !). Et plus embêtant, il faut trouver du papier 70g pour imprimer le bulletin de vote. Mais après tout, pourquoi s’imposer de voter pour des gens dont les idées ne nous plaisent pas tant que ça, au seul motif qu’ils ont leurs chances d’être victorieux ? On ne vote pas forcément pour imposer ses idées, on peut le faire aussi pour les faire connaître et provoquer le débat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.