Un parti sans propositions

En complément à ma précédente réflexion sur le Front National1, j’ai envie de publier cette reproduction d’une brève parue dans Le Havre Presse, du 4 juin dernier, qu’une amie a posté sur Facebook et qui me semble très éclairante. Elle a intéressé d’autres personnes car elle a, depuis, été partagée plus de cinq cent fois sur Twitter. On y apprend que les conseillers municipaux havrais appartenant au groupe « Bleu Marine » refusent de s’associer aux actions de la ville destinées à favoriser la lecture2 :

Le Havre Presse

« Nous voterons contre toutes les actions de promotion de la lecture parce que c’est en vérité de la poudre aux yeux […] destinée à cacher l’immense problème de la France d’aujourd’hui, de la faillite de l’enseignement. Nos enfants ne savent plus lire, ni écrire, ni compter […] la dyslexie est une pure création de l’éducation nationale et de ses méthodes »

Le couplet « c’était mieux avant » n’est pas bien surprenant de la part du Front National, parti obnubilé par une rêvasserie passéiste sur l’histoire de la France telle qu’on la présente aux enfants en cours élémentaire : une France éternelle, une histoire simple et sans bavures, construite par des chefs prédateurs et des héros neuneus.
On remarque qu’un de ses membres, ophtalmologue de profession (donc doté d’une culture scientifique et censé se sentir concerné par la lecture), n’hésite pas à accuser l’éducation nationale d’avoir créé la dyslexie, affection dont la recherche actuelle a pourtant largement écarté les hypothèses culturelles, au profit de la piste neurologique.

Ce qui m’intéresse, c’est la logique destructrice qui se trouve derrière le discours du groupe « Bleu Marine » : si quelque chose va mal, il faut trouver des coupables (ici, la malheureuse Éducation nationale, qui a décidément bon dos), et surtout, refuser de compenser le problème d’une quelconque manière.
Si on lit attentivement les propositions du Front National, on verra bien tout ce contre quoi (et surtout ce contre QUI) ce parti s’insurge (immigrés, chômeurs, jeunes, profs, UE, etc.), mais on peinera à trouver des propositions positives, ou des propositions tout court.
Il faut dire qu’il y a une double logique électorale : d’une part, puisque ce parti fédère un vote de mécontentement, il faut bien que le mécontentement monte. D’autre part, les idées telles que le racisme et le nationalisme, qui sont les moteurs de la base électorale de ce parti3, s’épanouissent plus facilement dans l’ignorance et l’illettrisme que dans la connaissance et la culture4.

Les gens qui votent pour le Front National doivent être conscients qu’ils donnent leur voix à un parti qui fait le pari de leur imbécillité, qui se réjouit du malheur — son fonds commerce —, et qui ne fera donc jamais rien pour arranger l’existence de qui que ce soit.

  1. Gros succès que cet article, partagé près d’une centaine de fois sur Facebook ! []
  2. La lecture est un des centres d’intérêt du maire du Havre, Édouard Philippe (UMP), qui publie lui-même des romans policiers. []
  3. Si Marine Le Pen a du mal à assumer son encombrant père — qui semble faire les plus grands efforts pour « rediaboliser » le parti de sa fille, preuve qu’il n’a, inconsciemment, jamais voulu le pouvoir —, elle est plus efficace à éloigner des caméras ses militants qui, hors deux ou trois cadres du parti éduqués ou rusés, ont du mal à se retenir de dire tout haut ce qu’ils pensent tout bas… []
  4. Eh ouais, je n’ai pas peur de dire tout haut ce que tout le monde sait bien. []

1 réflexion sur « Un parti sans propositions »

  1. Rosa L.

    C’est surtout la preuve incontestable d’une logique imparable et d’une intelligence supérieurement supérieure : « Puisque nos enfants ne savent plus lire, nous voterons contre toutes les actions de promotion de la lecture »

    Entartete Inztrükzion ? !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.